Articles Tagués ‘vinaigre’

A l’heure des nettoyages de printemps, le simple et le bon marché sont les meilleurs alliés de la planète.

Greenwashing: Méfiez-vous des marques qui prêchent la « green attitude ». Toutes ne tiennent pas leurs promesses et utilisent l’argument comme prétexte pour augmenter exagérément leurs prix. L’emballage vert ne garantit ni écologie ni absence de toxicité. Visez au plus simple: diminuez le nombre de produits. C’est meilleur marché et ça fait de la place dans les placards!

N’en garder qu’un: Le vinaigre d’alcool (ou blanc) est très économique. Sols, salles de bains, robinetteries: il dégraisse, détartre, fait briller et enlève les mauvaises odeurs. De quoi voler la vedette à la plupart des détergents, sauf sur le marbre et les surfaces calcaires. Associé aux chiffons microfibres qui dépoussièrent, nettoient et lustrent même sans produit, l’efficacité est redoutable.

Fait maison: En complétant cette base avec du savon noir (ou du savon de Marseille) et du bicarbonate de soude, vous avez tout ce qu’il vous faut pour concocter vos propres détergents. Mélange eau-sel-bicarbonate pour le four ou eau-savon-vinaigre pour les sols. C’est en plus entièrement biodégradable.

Précautions: Irritant, le vinaigre doit être utilisé avec des gants et ne jamais être mélangé à de la Javel en raison des vapeurs toxiques. Si vous ajoutez des huiles essentielles, testez votre sensibilité car elles peuvent provoquer des allergies. Informez-vous sur les précautions d’emploi et soyez toujours attentifs aux pictogrammes. LA

Paru dans le magazine de la Fédération romande des consommateurs FRC
(seul à ne percevoir aucune publicité en ses pages)
du mois de mai 2016, n° 88