Archives de la catégorie ‘Cheveux’

Une religion repose sur des croyances. Les bienfaits du bio, sur des faits, cqfd.

Patrizia a un avis sur tout

Récemment, chez la coiffeuse, j’ai eu droit au désormais habituel « vos cheveux sont très secs, il faut les nourrir« , l’équivalent capillaire de sa réplique-sœur chez l’esthéticienne « vous avez la peau très sèche, blablabla« . Cette fois, me connaissant peu, elle a osé le pitch didactique sur le mode du « vous savez à l’évidence pas faire, je vous explique » qu’elle a accompagné de force arguments pour tenter de me convaincre d’enduire ma chevelure – que j’ai, au passage, fort belle – de crème traitante après-shampoing (vous savez ce truc ultra épais, super difficile à appliquer, sans parler de le rincer ensuite) au moins… deux fois par semaine (heu… elle le fume le produit après-shampoing ou bien?)!

Quand de guerre lasse – et surtout pour qu’elle laisse enfin reposer en paix mes jolies bouclettes de brunette – j’ai dit « ok, je vais voir ce…

View original post 140 mots de plus

Publicités
Même en étant du genre plutôt écolo, je ne renonce pas à certaines choses, comme la propreté des vêtements. Et avec des enfants, les taches sont inévitables. J’enchaîne dès lors les machines de linge et j’abuse (j’abusAIS, voyez ici pourquoi Savon au fiel de bœuf) des sprays et poudres « miracles » genre Oxitruc, vendus très chers. Avec des résultats mitigés (pour parler français).
 
Mais comme la mauvaise conscience me taraude, dans la salle de bains, j’ai banni les Tahiti douche en bonbonne plastique et, même depuis quelques mois, les bouteilles de shampoing. Le tout remplacé, avantageusement, par les savons – y compris le shampoing en pain de savon – de la boutique Cocooning (De beaux savons parfumés).
 
Reste que, pour la lessive, les produits écolos sont… TRES chers. Et les résultats des noix de lavage, par exemple, très PEU satisfaisants à mon goût (des traînées brunes sur mon linge, dès lors bon à jeter, c’est pas très écolo; et quand on sait d’où viennent ces noix et qu’elles ne viennent sans doute pas à pied jusque chez nous…)

Bon, pour la lessive, je n’ai toujours pas la solution, mais pour les taches, comme dit plus haut, OUI.

  • Il y a quelques mois, j’ai acheté un savon au fiel de bœuf. Grossièrement emballé dans un vague papier d’emballage brun, il ne paie pas de mine. Ne sent pas bon. Mais je tente. Attirée que je suis par le côté naturel, vieillot et peu emballé justement du produit. Pourtant, il a patienté de longs mois dans ma salle de bains. C’est que le mode d’emploi précise qu’il faut mouiller savon et linge à laver avant, frotter le savon sur la tache et laisser reposer une quinzaine de minutes.
Conclusion. Que ce soit du côté de la santé, de l’environnement ou du porte-monnaie, pour l’hygiène ou la lessive, les pains de savon artisanaux et bio ont tout bon! Ils sont odorants et efficaces, coûtent moins cher à l’usage que les produits habituels de l’industrie chimique, ne contiennent aucun emballage plastique, ne sont pas nocifs pour l’environnement et provoquent moins d’allergies. Que demander de plus?

Avec l’avènement ces 20 dernières années de produits présentés (en fioles outrageusement racoleuses dans les officines) comme « miracles », on en a oublié nombre d’autres, d’utilisation courante, efficaces et, surtout, très bon marché. Il en va ainsi de l’argile qui fait des merveilles en cataplasmes pour de nombreuses affections et qui est un détoxiquant parfait en usage interne; ou encore du sel marin qui, mélangé dans une cuillerée d’eau, s’utilise en inhalations, certes désagréables, mais au pouvoir désinfectant et lavant redoutable. Et cela sans grosse quantité d’emballage plastique, sans surcoût et sans produit chimique ajouté. Le vinaigre de cidre fait partie de ces remèdes que tous connaissaient du temps de nos grands-parents. Riche en minéraux (calcium, fer, silicium, etc.), ce puissant digestif est antiseptique, calmant, drainant et j’en passe. Le vinaigre de cidre – pour autant qu’il soit bio – a donc tout bon. Pour – presque – tout. Certains auteurs disent même qu’en usage interne, il aide à brûler les graisses et serait d’un bon support lors d’une cure d’amaigrissement. A vous de voir, mais ce qui est sûr c’est que c’est sans danger, contrairement aux nombreux régimes en vogue…

Pour ma part, j’en connais surtout son usage externe.

  • Dans la famille des eczémateux, on ajoute – préventivement ou en soins – un verre de vinaigre de cidre dans l’eau du bain pour calmer les démangeaisons et désinfecter les micro blessures dues à l’eczéma. Antiseptique et antifongique, on l’utilise aussi contre l’urticaire et le psoriasis ou, en cataplasmes, pour calmer un coup de soleil.

  • En après-shampoing, un petit verre de vinaigre de cidre en friction sur les cheveux leur donne un lustre éclatant. Il calme également les démangeaisons du cuir chevelu et le débarrasse de ses pellicules. Avantages: pas de produits pétrochimiques, pas de nanoparticules, ni de colorants et adjuvants divers. Et tout cela pour un prix défiant toute concurrence!